Qui est Patrice Vergriete, le nouveau ministre du Logement ?

Ancien maire de Dunkerque depuis 2014, dont il est le président de la communauté urbaine, mais aussi du Pôle métropolitain de la Côte d’Opale, et désormais ministre du Logement. À 55 ans, Patrice Vergriete accède au gouvernement après avoir baigné dans plusieurs strates de la vie politique. Portrait d’un Dunkerquois qui a beaucoup œuvré pour sa ville.

Qui est le ministre du Logement ? Patrice Vergriete

Naissance à Dunkerque : Patrice Vergriete, une trajectoire exceptionnelle ancrée dans les valeurs républicaines

Le 4 juillet 1968 a marqué l’entrée en scène de Patrice Vergriete à Dunkerque, un vibrant port du Nord de la France. Un écrin qui a vu grandir le futur protagoniste dans les méandres du quartier des Glacis, un quartier où les racines parentales demeurent solidement ancrées. Ouvrier chevronné des Chantiers de France, le père de Patrice Vergriete a forgé une carrière au sein de ce chantier naval éminent, pendant que sa mère se dévouait vaillamment aux tâches domestiques.

L’horizon éducatif de Patrice Vergriete s’est éclairci au collège Boileau (rebaptisé depuis collège Van Hecke), pavant la voie vers le lycée Jean-Bart. Mais ce n’était là qu’un prologue : l’ascension académique prenait une nouvelle envergure avec une immersion scientifique au sein du prestigieux lycée Louis-le-Grand à Paris. Cette étape charnière ouvrait les portes majestueuses de l’École polytechnique, un bastion des ingénieurs de l’Hexagone.

Sorti diplômé de l’École polytechnique, Patrice Vergriete a embrassé la vocation d’ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, une niche professionnelle conjuguant ingénierie, aménagement du territoire et préservation de l’environnement. Sa soif de savoir a persisté, le menant vers l’obtention d’un doctorat en aménagement, étoffant ainsi son expertise dans les arcanes de l’urbanisme et de la planification territoriale.

Inlassable chantre des vertus républicaines, Patrice Vergriete n’a de cesse de souligner leur empreinte indélébile sur son parcours académique et professionnel. Son visage rayonne d’une fierté bien méritée, fruit du sillon tracé par sa détermination et les enseignements reçus. Une trajectoire gravée dans le marbre qui témoigne de la fulgurante ascension sociale que Patrice Vergriete a sculptée de ses mains, grâce à un mélange savamment dosé d’efforts acharnés et d’une éducation éclairée.

Patrice Vergriete : expert en urbanisme et aménagement du territoire

Préparation scientifique et école Polytechnique qui le mène à devenir ingénieur des ponts, des eaux et des forêts. Mais aussi docteur en aménagement. Le parcours académique de Patrice Vergriete reflète alors son expertise en urbanisme et en aménagement du territoire. Il entame sa carrière professionnelle en rejoignant l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique) à la fin des années 90. Il intègre dans la foulée les cabinets de Claude Bartolone au ministère de la Ville et de Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la Solidarité en ce temps. À travers ces expériences, il suit de près les affaires concernant les Grands Projets de Ville. La politique de renouvellement urbain fait également partie du champ d’expertise de Patrice Vergriete, futur ministre du Logement.

Le port de la ville de Dunkerque, où Patrick Vergriete a effectué deux mandats de maire.
Le port de la ville de Dunkerque, où Patrick Vergriete a effectué deux mandats de maire. (©iStock)

Descendu à Paris pour entamer sa carrière, Patrice Vergriete revient à Dunkerque, sa ville natale, en 2000. Il y prend la direction  de l’AGUR (Agence d’Urbanisme Flandre-Dunkerque). Une fonction qu’il conservera jusqu’en 2008, date à laquelle il commence à travailler en lien avec le CGEDD (Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable) et le LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés de l’École nationale des Ponts et Chaussées). Des structures avec lesquelles Patrice Vergriete s’intéressera à la question du logement, et notamment à l’évaluation de la garantie des risques locatifs.

Quel est le parcours politique de Patrice Vergriete ?

Sensible à la politique de gauche, Patrice Vergriete est élu maire de Dunkerque suite aux élections municipales de 2014. Dans le même temps, il devient président de la communauté urbaine de Dunkerque et du Pôle Métropolitain de la Côte d’Opale (PMCO). En 2020, les urnes le désignent à nouveau à ces trois postes.

Patrice Vergriete revient sur son mandat de maire de Dunkerque. (©Youtube/Patrice Vergriete).

Urbanisme et mobilité. Deux domaines qui ont connu des innovations majeures durant le premier mandat de Patrice Vergriete à la mairie de Dunkerque. Une ville – et plus largement une agglomération – qui a vu ses aménagements urbains se transformer, et ses niveaux de services augmenter. La politique de gratuité des transports en commun a notamment permis cette montée en niveau de services. L’accent a également été mis sur la mobilité responsable, laissant de plus en plus de place aux vélos à travers des aménagements cyclables. Des politiques qui ont mené la ville de Dunkerque à recevoir plusieurs prix et labels, comme celui de la « Destination pour tous » ou de la « Ville durable et innovante ».

Faire de Dunkerque un modèle de ville durable

Montrer l’exemple aux voisins nationaux et européens. Une ambition affirmée de Patrice Vergriete, qui a mené plusieurs politiques publiques pour faire de Dunkerque le modèle français et européen de la ville durable. De quoi faire figurer sa ville natale parmi les « 100 villes de l’Union européenne neutres pour le climat et intelligentes d’ici à 2030 » en 2022. Classement dans lequel figurent notamment Milan, Munich, Amsterdam, Lisbonne ou encore Budapest.

Patrice Vergriete et la volonté de faire de Dunkerque un exemple européen
Patrice Vergriete : la volonté de faire de Dunkerque un exemple européen. (©iStock)

Une récompense cohérente pour une ville qui a à sa tête le Président de France Ville durable. Depuis 2020, Patrice Vergriete dirige cette association regroupant l’ensemble des parties prenantes de la ville durable. Collectivités locales et leurs associations, l’État et ses agences, acteurs économiques de toutes tailles et experts universitaires et professionnels de la ville s’y réunissent ainsi. À travers cette fonction, le nouveau ministre du Logement entendait accélérer la construction de villes durables : résiliantes, sobres, créatives. Décidément sur tous les fronts, Patrice Vergriete est également à la tête de l’Agence de financement des infrastructures de transport. De quoi affirmer et répandre un peu plus son ambition de tirer les acteurs institutionnels et économiques vers l’accélération de la décarbonation des infrastructures de transports.

C’est avec ce parcours et ses grandes victoires que Patrice Vergriete séduit le gouvernement et notamment Emmanuel Macron en l’introduisant ministre du logement dans son projet de remaniement ministériel en juillet 2023 afin de mener à bien ses nouvelles missions. Il succède à Olivier Klein ancien ministre