Quelles sont les missions du ministre du logement ?

Le 20 juillet 2023, Patrice Vergriete est désigné ministre du Logement. Une nomination qui fait suite à un remaniement ministériel opéré par Elisabeth Borne, la première Ministre française. Plusieurs défis se dressent face à lui. La relance de l’immobilier neuf en fait partie.

Patrice Vergriete entre au gouvernement en 2023.

En pleine élection présidentielle 2022, Patrice Vergriete apporte son soutien à Emmanuel Macron. Il a toujours été considéré comme un politique compatible avec le mouvement macroniste. Sa nomination au gouvernement avait déjà été envisagée dès 2022. La cause : la relation de confiance qu’il entretient avec Emmanuel Macron. Il succède ainsi à Olivier Klein au poste de ministre du Logement. De son côté, Sabrina Agresti-Roubache est secrétaire d’état chargée de la Ville.

Missions et responsabilités

En tant que nouveau ministre du Logement, Patrice Vergriete est responsable des politiques de logement en France. Son champ d’action couvre des thématiques diverses, allant de l’accessibilité au logement pour tous à l’amélioration de leur qualité. La gestion des logements sociaux et la mise en place de plans visant à promouvoir des logements durables et respectueux de l’environnement font également partie de son champ d’action.

Mettre en place de nouvelles politiques en matière de logement. Le tout en adéquation avec les problématiques relatives à l’urbanisation, la transition écologique et l’aménagement du territoire. Telle sera la tâche principale de Patrice Vergriete, que de nombreux autres défis attendent.

Quelles missions pour Patrice Vergriete ?
Patrice Vergriete va faire face à des porblématiques liées à l’urbanisme. (©iStock)

Patrice Vergriete va collaborer avec Sabrina Agresti-Roubache, nouvelle ministre de la Ville. Il sera donc impliqué dans la gestion des problématiques liées à l’urbanisme. Son passé politique de maire de Dunkerque devrait lui permettre de concevoir des politiques publiques répondant aux besoins spécifiques des zones urbaines.

Les enjeux de son mandat

Le nouveau ministre du Logement fait face à de nombreuses attentes, en raison de son expérience en urbanisme et aménagement du territoire notamment. En effet, Patrice Vergriete est d’abord attendu sur sa gestion de la crise du logement qui sévit actuellement en France. D’après l’Institut Montaigne, 4 millions de personnes seraient mal logées en France. Tandis que 2 millions de demandes de logement seraient en attente. Patrice Vergriete devra alors apporter des solutions innovantes pour répondre aux problématiques de logement et aux exigences de développement durable.

Moments forts de la campagne de P. Vergriete en 2014 à Dunkerque. (©Youtube/Patrice Vergriete).

Effectivement, les questions environnementales sont centrales dans la politique du logement. Ainsi, Patrice Vergriete aura la responsabilité d’encourager la transition écologique dans ce secteur. Et ce en conciliant construction de logements et préservation des sols et de l’environnement. Des éléments indispensables à une transition écologique responsable. Enfin, sous son étiquette politique « divers gauche », Patrice Vergriete devrait œuvrer en faveur d’une politique du logement visant à réduire les inégalités sociales.

Vers une refonte du zonage urbain ?

À l’occasion de sa première visite officielle à Fécamp, Patrice Vergriete a annoncé une refonte du zonage urbain à la fin du mois d’août. Et le nouveau ministre du Logement a laissé entendre l’étude d’une refonte structurelle étendue à l’ensemble du territoire français.

La première visite officielle de Patrice Vergriete

Désigné ministre du Logement il y a moins de deux semaines par le gouvernement, Patrice Vergriete est déjà sur le terrain. À Fécamp, en Normandie, il a annoncé ce qui devrait être une bonne nouvelle au maire de la ville. En question : un décret validant le changement de catégorie de Fécamp. La ville passerait d’une zone B2 à B1, des dénominations correspondantes au zonage urbain en France. Une annonce qui va dans le sens des déclarations du 5 juin dernier de la Première ministre Élisabeth Borne. Elle avait évoqué une refonte du zonage urbain à très court terme qui concernerait une centaine de communes. Celles-ci passeraient ainsi de zones détendues au statut de zones tendues.

D’après l’entourage du ministre du Logement, une circulaire concernant la refonte du zonage urbain serait bien en préparation. Elle devrait être rendue publique à la fin de ce mois d’août, et pourrait concerner de nombreuses villes françaises. L’objectif de Patrice Vergriete à travers cette refonte : reconnaître la tension élevée de logements dans les villes françaises moyennes.

La modification du zonage urbain aura des conséquences pour les bailleurs sociaux. En effet, les différentes zones déterminent les plafonds de ressources et de loyers applicables aux logements sociaux.

Un ministre du Logement à l’écoute des acteurs locaux

En visitant une ville moyenne pour son premier déplacement, Patrice Vergriete incarne un ministre engagé qui n’hésite pas à aller sur le terrain. Écouter les acteurs locaux et recueillir leurs propositions. C’est ce qu’entend vouloir faire Patrice Vergriete pour relancer la production de logements. Le tout en collaboration avec Sabrina Agresti-Roubache, chargée de la Ville.

Relancer la construction de logement : une mission centrale pour Patrice Vergriete
Relancer la construction de logements : une mission très importante pour Patrice Vergriete.

Le ministre du Logement a ensuite fait un détour dans le quartier du Ramponneau. Ici, 1 500 logements y ont été rénovés dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). En passant là, Patrice Vergriete a voulu illustrer un exemple de politique urbaine qui fonctionne, tout en admettant une négligence probable de l’aspect humain. En cause notamment : le manque de gardiens dans ces logements. Pour y remédier, Patrice Vergriete a laissé entendre le retour d’une gestion de proximité dans les quartiers des villes.

Vers une loi Vergriete sur l’immobilier locatif ?

Peut-être le plus gros défi qui attend Patrice Vergriete. En effet, le nouveau ministre du Logement devrait instaurer des changements concernant l’immobilier locatif. Il devrait mettre en place une loi visant à succéder à la Loi Pinel. Une loi qui a surtout favorisé l’investissement dans l’immobilier neuf. Ainsi, une “loi Vergriete” pourrait naître au cours de son mandat.

Cette loi pourrait prolonger, modifier ou encore remplacer le système actuel. Le but : répondre aux nouveaux enjeux du secteur immobilier. Ses armes : son expérience en tant que maire de Dunkerque et son expertise en développement urbain. Ces éléments en font quelqu’un de qualifié pour proposer de nouvelles mesures législatives. Si les détails de cette possible loi Vergriete restent à cerner, il est probable qu’elle continuera de soutenir l’investissement locatif tout en abordant des questions plus larges liées au logement.